Le traitement

Le traitement est très important, même s’il provoque des effets secondaires comme la prise de poids, la fatigue et la somnolence. Cependant, il permet de stabiliser le bipolaire qui retrouve des humeurs normales.

Il s’agit d’une combinaison de médicaments dont le principal est le stabilisateur de l’humeur. Par le passé, les médicaments à base de lithium étaient utilisés comme stabilisateur de l’humeur. Mais, le lithium, de part son effet toxique et de contrôles réguliers, est souvent remplacé par d’autres médicaments de type antiépileptique comme la dépakine, la dépakote, le lambipol ou tegrétol.

C’est les médicaments de base dans le cadre du traitement.

Ensuite, d’autres médicaments comme les antipsychotiques , les neuroleptiques ou antidépresseurs en phase dépressive sont aussi administrés pour le sommeil, compléter le stabilisateur (aussi appelé thymorégulateur) ou sortir d’une phase dépressive.

Dans certains cas, les benzodiazépines peuvent être aussi administrés mais seulement en traitement d’appoint car ils génèrent une dépendance.

Ce sont les psychiatres qui déterminent le dosage du stabilisateur de l’humeur, après que deux prises de sang se soient faites à 15 jours d’intervalle. La première a lieu, en général, une semaine après la prise du traitement. La deuxième confirme le dosage.

Pour les autres médicaments, ils déterminent en fonction de l’état du patient.

Bien sûr, ces médicaments ne sont pas sans risque sur le long terme mais la stabilité quotidienne est tellement nécessaire dans la vie d’un bipolaire qu’il n’a pas vraiment le choix.

En général, le lithium est toxique pour les reins. Les antiépileptiques le sont, sur le long terme, sur le foie mais, comme les épileptiques ont aussi besoin d’un traitement à vie, il en va de même pour le bipolaire.

Le souci, chez ce dernier est que lorsqu’il se sent mieux est d’arrêter son traitement car il estime être guéri. Or, on ne peut pas guérir de cette maladie, seulement la stabiliser.

000webhost logo