Sans un mot, sans un bruit

Un vieux poème que j’avais écrit il y a fort, fort longtemps…

 

Sans un mot, sans un bruit.

Je marche pendant la nuit.

Écoutant le profond silence.

Oubliant la guerre et la violence.

 

Sans un bruit, sans un mot.

Mon coeur est trop gros.

Rempli de peines et de tristesses.

Et en manque de tendresse.

 

Sans un mot, sans un bruit.

Tombe la pluie.

Le ciel couvert de nuages gris.

Et mes larmes se mélangent aux gouttes de pluie.

 

Par moment, même si ce poème a été écrit il y a bien longtemps, il revient d’actualité.

Catégorie Textes
Vous pouvez suivre les réponses à cette entrée via le RSS 2.0 Vous ouvez laissez une réponse, ou retracer depuis votre propre site.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
000webhost logo