Les « tu dois »

Est-ce que l’on vit dans une société qui nous laisse très peu décider par nous-même et pour nous-même ?

Je pense que oui. A regarder la télé, surfer sur Internet, visionner des vidéos sur Youtube… tout le monde, autour de soi, ne peut s’empêcher de vous dire ce que vous devez faire, quand, comment et pourquoi. Et finalement, dans ce flot de « conseils » continus, je suis perdue.

Ce que j’écris ressemble presque à ce que je pourrai écrire dans mon journal intime mais ici, je souhaite développer une réflexion sur le sujet des multiples suggestions que la société nous lance sans arrêt. Il suffit de voir les émissions de culture générale et vous aurez un nombre incessant de conseils pour perdre du poids, pour faire du sport, pour cuisiner sainement, pour avoir un super brushing et j’en passe… Tout cela pour paraître parfait

Je pense que c’est là le nœud du problème: la société occidentale ne cesse de nous dire comment être et surtout comment paraître. Est-ce vraiment votre choix que d’acheter cette voiture ou souhaitez-vous montrer que vous avez réussi socialement ?

Avez-vous envie de perdre du poids parce que vous portez du 44 au lieu du 34 des mannequins sur les podiums ? Souhaitez-vous faire du sport pour avoir le corps bien musclé ? Et quant à la nourriture… Il y a des Mac Do partout et on nous reproche de ne pas manger sainement. Des fruits et des légumes, Madame ! Pas d’hamburgers !

Bref, la famille, les amis, l’entourage n’est pas en reste car, au lieu de voir les progrès que vous faites pour suivre votre petit bout de chemin sur une planète peuplé d’êtres bien étranges (et c’est là que je me sens venir d’ailleurs), ils continuent à dresser une longue liste de tout ce que vous devez modifier: apparence physique, santé, activités etc… Non seulement, il n’y a aucune reconnaissance de tous les efforts que vous faites, jour après jour (combien d’hommes reconnaissent que c’est toujours leurs femmes qui maintiennent la maison propre ?) mais en plus, ils continuent de vous dire ce que vous devez faire.

Dans le fond, cela ne me donne qu’une seule envie: rester cloîtrer chez moi, à manger ce que je veux parce que je m’en fous d’être en surpoids à ce jour car ça ne veut pas dire que je le serai encore demain, mais simplement vivre la vie qui est mienne.

Je pense que c’est la plus grande liberté dont nous sommes privés: je ne parle même pas du travail où quoi que vous fassiez, vous ne serez jamais reconnu et on vous en demandera toujours plus, jusqu’à ce que vous fassiez un burn out qui vous sera, bien sûr, reproché.

Bref, j’attends qu’un vaisseau spatiale apparaisse dans le ciel pour retourner sur Vénus. 😉

Vous pouvez suivre les réponses à cette entrée via le RSS 2.0 Vous ouvez laissez une réponse, ou retracer depuis votre propre site.

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
www.000webhost.com