Archive pour »août, 2018«

Quand la méditation change mon être

Et voilà que je me suis mise à la méditation dernièrement ! Je m’étais intéressée au yoga (j’en ai déjà fait), à la relaxation et la sophrologie.

Puis, j’avais installé une application sur mon smartphone pour méditer et qui s’appelle Petit Bambou. Au début, j’ai fait une séance ou deux mais j’ai vraiment eu du mal à  suivre et à persévérer dans ma pratique. Autant dire que j’ai laissé des mois cette application de côté.

Puis, depuis quelques  jours, j’ai décidé de m’y remettre car le besoin de retrouver de la sérénité dans ce mental agité se faisait sentir. Alors, j’ai continué les séances en reprenant là où je m’étais arrêté et c’est venu tout seul.

Je ne me forçais pas à méditer, j’avais envie de le faire jusqu’au moment où une séance libre (car cette application permet des séances libres où l’on choisit le temps et le nombre de bong)  m’a amené à voir différemment le fait de méditer.

Lire la suite »

Quand une bipolaire est stable

Voilà, je savoure ma période de stabilité actuelle. Je me sens bien, d’humeur positive et joyeuse, sans être en phase haute pour autant vu que je dors, que je mange et que je n’explose pas non plus d’énergie comme c’est le cas dans ces phases-là.

J’ai des projets, deux projets importants pour le moment et le premier est de faire une formation d’animatrice socio-culturelle. Je me vois bien animer des ateliers où j’apprendrai à tricoter via le tricotin, où j’initierai à la création d’un site web comme le mien via WordPress, un atelier que je nomme mandazen où le but est de colorier un mandala dans une atmosphère calme, reposante (avec peut-être de la musique relaxante).

C’est un beau projet et ça me correspond.

Lire la suite »

Perdu mes textes…

Sans entrer dans les détails, j’ai tout simplement perdu toutes les données que j’avais sur mon disque dur et je n’avais pas d’autres copies de mes textes.

Bref, je souhaitais partager avec vous tous les autres textes et nouvelles que j’avais écrit mais ce ne sera plus possible.  Il faudra que j’en écrive de nouveau et, pour le moment, je suis atteinte du syndrome de la page blanche.

En gros, l’inspiration n’est pas au rendez-vous.

Je sais que je vais devoir faire le deuil de mes textes et nouvelles définitivement perdues.

🙁

www.000webhost.com