Archive pour »janvier, 2018«

Ubuntu…

Voilà que je viens d’installer cette semaine un système d’exploitation alternatif à Windows. Il est gratuit, c’est une distribution de Linux.

Mais qu’est-ce que Linux ? Vous trouverez un grand nombre d’articles, de sujets sur les forums etc. sur le web, alors pondre un énième article, je préfère vous parler de ma propre expérience pour décrire cet OS.

En 1999, alors que j’étais à l’université, j’avais accès à Internet grâce à l’unif. Et donc, je surfais sur le web, tchattais sur caramail et apprenais le HTML afin de créer un site web sur une écrivain que j’aime beaucoup (Valérie Valère).

Je ne sais plus comment j’ai découvert l’existence de Linux mais je me souviens que l’histoire de la création de ce système d’exploitation ne m’avait pas laissé indifférente. Un universitaire, durant ses études en informatique, du nom de Linus Torval avait décidé de récupérer le noyau d’Unix (un système d’exploitation utilisé essentiellement pour les serveurs car très fiable… et au passage, sachez que Microsoft utilise Unix pour leurs propres serveurs… et pas Windows NT !).

Lire la suite »

Guérir la leucémie grâce au HIV

Je regarde un documentaire nommé « Inventer le futur« . A chaque épisode, ils traitent de recherches encore au stade essai clinique, ou alors confirmés mais non approuvés par la science, sur des thèmes comme l’addiction, la maladie, le hacking etc…Dans un épisode, j’ai découvert comment le virus du Sida (HIV en anglais, ou VIH en français= virus immuno défiance acquise) pouvait combattre la leucémie.C’est époustouflant et je voulais le partager.En Amérique, un scientifique et son équipe ont eu l’idée de reprogrammer le HIV pour que ce dernier, lorsqu’il s’insère dans un globule blanc, transforme le code ADN pour que le globule blanc (modifié) détruit les globules blancs cancéreuses.

Et, ça marche ! Même une fille de 9 mois a réussi à être sauvée d’une leucémie infantile très grave.

 

Pour comprendre comment ils ont fait et comment cela fonctionne, je vais vous donner un petit cours de biologie portant sur les virus et le système immunitaire (mouwahaha !!! j’adore faire ça !)

Fonctionnement d’un virus:

Un virus, par définition, ne mange pas, ne respire pas, n’expulse pas de déchet etc… comme n’importe quelle cellule. En gros, il est simplement composé d’acides aminés (protéines) qui forment son corps et son ADN. Il ne fait que transporter son ADN mais pour se dupliquer, il a besoin d’une cellule qu’il va infecter en injectant son ADN dans la cellule ciblée.

Quand l’ADN du virus a atteint le noyau cellulaire, il va prendre place comme étant l’ADN de la cellule infecté. Et dans son code génétique, il y a la formule « se dupliquer ». Donc, quand l’ARN (= ADN messager) va venir dans le noyau cellulaire en vue de dupliquer l’ADN pour que la cellule se duplique (et j’ouvre une parenthèse: notre corps se régénère et vit parce que nos cellules se dupliquent constamment), c’est le code génétique du virus qui est copié.

Résultat: la cellule, sans le savoir elle-même, va fabriquer des virus comme la cellule est une véritable entreprise biochimique, composé notamment de ce que l’on les ribosomes: ce sont eux qui, grâce à l’ARN, vont produire un nouvel ADN.

Donc, quand la cellule sera infesté de virus (qu’elle aura elle-même créée), elle va exploser (et mourir) en libérant des virus qui, à leur tours, vont infecter des cellules saines.

En gros (et comme je l’ai sorti un jour à un éducateur qui faisait de la prévention mais qui ne connaissait pas le fonctionnement du virus HIV): c’est une réelle réaction en chaine dans l’organisme et je compare cela à une bombe atomique.

Le HIV suit exactement ce modèle, comme c’est un virus, MAIS, il s’attaque aux lymphocytes T, précisément lymphocytes T4.

C’est quoi ce truc ? Ce sont simplement la classe des globules blancs (parce qu’il existe différents globules blancs) qui sonnent l’alerte quand des corps étrangers sont là et détruisent ces corps (bactéries, virus etc…). Sans les lymphocytes, le corps ne sait pas qu’il est en danger.

C’est la raison pour laquelle, le virus du sida est sournois puisque, via sa cible, il met le système immunitaire en danger. Et s’il arrive à tuer suffisamment de lymphocytes T, le malade du sida va mourir d’une infection comme la bronchite par exemple.

Quand quelqu’un est porteur du HIV, ce dernier peut simplement rester en mode « je dors dans le sang » et la trithérapie sert à empêcher le virus d’infecter les lymphocytes (maintenant, vous connaissez le terme) afin de garder un taux stable de globules blancs dans le corps.

Donc, cela n’élimine pas le virus mais empêche sa progression.

Comment guérir la leucémie grâce au HIV ?

En connaissant le fonctionnement du virus, en sachant qu’il s’attaque aux globules blancs, en sachant que la leucémie est un cancer des globules blancs (les lymphocytes T.) etc… vous allez comprendre ce que les scientifiques ont fait.

Ils ont pris le HIV et ont modifié son code génétique pour supprimer le côté: « je me duplique ». Lorsque ce virus modifié est dans le sang, il injecte alors son ADN aux globules blancs qui sont, alors, modifié pour s’attaquer eux-même aux lymphocytes malades.

Comme la modification génétique permet de créer de nouveaux lymphocytes T (qui s’attaquent normalement à toute cellule cancéreuse du corps, car on en a tous les jours, et tous les jours, le corps élimine ces cellules folles qui se multiplient anormalement avant qu’elles ne forment une tumeur), ces derniers ciblent les lymphocytes cancéreuses et les détruisent. Sans qu’elles ne meurent en lâchant 10 virus puisque cette « fonctionnalité » a été supprimée.

Cela marche !

Cependant, pour soigner quelqu’un atteint d’une leucémie, l’équipe médical doit retirer une certaine quantité de sang afin de modifier les globules blancs sains de la personne malade. Ou sinon, lorsque ces globules blancs seront réinjectés dans le corps, ils seront rejetés.

Donc, ce n’est pas un médicament miracle à donner aux cancéreux, mais à chaque malade, le protocole ci-dessus est appliqué.

En conclusion, j’ajouterai qu’à Paris (et aussi en Angleterre), les scientifiques continuent de chercher de nouvelles méthodes pour avoir un lymphocyte « universel » afin  de soigner un maximum de personnes atteints par la leucémie.

Je ne trouve pas ce documentaire sur Youtube. Même si je peux déjà donner ce lien, mais qui ne comporte pas ce que j’ai vu à la télé:

https://www.youtube.com/watch?v=qm9E40TY7JQ&list=PLAMREJOnj0s8k17dbYAoe0ETcg5_QWFFi

Lire la suite »

Le courage

Je partage une pensée (qui devient une phrase clé pour moi) que l’on m’a transmis:

» Le courage, ce n’est pas d’avoir peur. Le courage, c’est d’avoir peur mais d’y aller quand même ».

Aimer…

Je voulais partager une pensée que l’on m’a transmis et qui fait écho en moi:

« Aimer, ce n’est pas posséder. Aimer, c’est donner »

Le roi et la fleur

C’est une histoire qui m’est revenue aujourd’hui, tandis que je vaquais à mes occupations personnelles, et j’ai décidé de l’écrire sur mon blog, avec mes mots:

Un roi possédait dans son palais un magnifique jardin dans lequel il cultivait avec soin  de multitudes de plantes, de fleurs et d’arbres. Il aimait s’y promener et y voir toute la splendeur de son jardin, humectant l’odeur des fleurs, caressant les feuilles des arbres dans la sérénité.

Un jour, il dut entreprendre un voyage d’une quinzaine de jours, aussi, il laissa son jardin entre les mains de ses serviteurs qui en prenaient bien soin.

A son retour, il alla dans son jardin et vit que ce dernier était en train de mourir, malgré les efforts de ses serviteurs pendant son voyage.

Aussi, il décida de questionner les plantes une à une pour comprendre pourquoi elles se laissaient toutes mourir.

Lire la suite »

Le loukoum à la pistache

C’est un conte philosophique que l’on m’a raconté, lors d’une hospitalisation car il y avait un atelier contes. ???? J’ai beaucoup apprécié cette histoire et je pense que si nous sommes sensibles aux signes qui se manifestent subtilement dans nos vies, nous pourrions mieux avancer.

Je recopie tel que ce conte a été réécrit par Catherine Zarcate:

C’était quand le temps était dans le temps, dans le passé de l’âge et des moments, dans l’Antiquité des temps…

Il y avait un jour, en Orient, un homme qui était Grand Vizir. Il était si avisé qu’à son Conseil, le roi n’écoutait que lui et ne décidait rien sans son avis.

Les autres Vizirs étaient jaloux, mais « jaloux-verts » !

Tels des RATS, ils se sont dits :

« Rongeons l’arbre de la confiance du roi ! »

Et jour après jour, mot après mot, calomnie après calomnie, ils rongeaient…

Lire la suite »

000webhost logo