Archive pour la catégorie »Histoires philosophiques«

La blessure du sultan

Quand j’étais une jeune adolescente, je me souviens d’une femme, amie dans la famille, qui était camerounaise et qui est, ensuite, retournée dans son pays natal.

On s’est envoyé quelques lettres et dans l’une de ses lettres, elle m’a raconté l’histoire suivante:

C’est l’histoire d’un sultan qui se blessa au doigt, un jour, alors qu’il était en train de couper une pomme.
Son vizir lui dit:

« Ô Sultan, dites: Merci Dieu« 

Le sultan se mit en colère et hurla:

« Dieu m’envoie cette blessure et tu veux que je le remercie !!! »

De colère, il jeta son vizir en prison. Mais, le vizir baissa la tête et dit simplement: « Merci Dieu »

Quelques jours plus tard, le sultan décida d’aller chasser avec toute sa troupe royale. Ils s’enfoncèrent tellement dans la forêt que, sans qu’ils ne s’en rendent compte, une tribu d’indigènes les encercla et les captura.

Lire la suite »

Fatima et son aiguille

Je voulais partager avec vous une histoire que j’aime beaucoup:

C’est l’histoire de Fatima qui cherche, dès le matin, quelque chose dans le sable devant chez elle. Ses voisins passent et lui demandent:

» Fatima, que cherches-tu devant ta maison ? »

« J’ai perdu mon aiguille et j’en ai besoin » répond-elle

La journée passe et Fatima continue de chercher, accroupie. Puis, les gens passent et l’observent tandis que le soleil monte de plus en plus haut dans le ciel.

Lire la suite »

Le roi et la fleur

C’est une histoire qui m’est revenue aujourd’hui, tandis que je vaquais à mes occupations personnelles, et j’ai décidé de l’écrire sur mon blog, avec mes mots:

Un roi possédait dans son palais un magnifique jardin dans lequel il cultivait avec soin  de multitudes de plantes, de fleurs et d’arbres. Il aimait s’y promener et y voir toute la splendeur de son jardin, humectant l’odeur des fleurs, caressant les feuilles des arbres dans la sérénité.

Un jour, il dut entreprendre un voyage d’une quinzaine de jours, aussi, il laissa son jardin entre les mains de ses serviteurs qui en prenaient bien soin.

A son retour, il alla dans son jardin et vit que ce dernier était en train de mourir, malgré les efforts de ses serviteurs pendant son voyage.

Aussi, il décida de questionner les plantes une à une pour comprendre pourquoi elles se laissaient toutes mourir.

Lire la suite »

Le loukoum à la pistache

C’est un conte philosophique que l’on m’a raconté, lors d’une hospitalisation car il y avait un atelier contes. ???? J’ai beaucoup apprécié cette histoire et je pense que si nous sommes sensibles aux signes qui se manifestent subtilement dans nos vies, nous pourrions mieux avancer.

Je recopie tel que ce conte a été réécrit par Catherine Zarcate:

C’était quand le temps était dans le temps, dans le passé de l’âge et des moments, dans l’Antiquité des temps…

Il y avait un jour, en Orient, un homme qui était Grand Vizir. Il était si avisé qu’à son Conseil, le roi n’écoutait que lui et ne décidait rien sans son avis.

Les autres Vizirs étaient jaloux, mais « jaloux-verts » !

Tels des RATS, ils se sont dits :

« Rongeons l’arbre de la confiance du roi ! »

Et jour après jour, mot après mot, calomnie après calomnie, ils rongeaient…

Lire la suite »

L’île aux sentiments

Une histoire que j’ai trouvé et que je partage:

Il était une fois, une île où tous les différents sentiments vivaient: le Bonheur, la Tristesse, le Savoir, ainsi que tous les autres, l’Amour y compris. Un jour on annonça aux sentiments que l’île allait couler. Ils préparèrent donc tous leurs bateaux et partirent. Seul l’Amour resta. L’Amour voulait rester jusqu’au dernier moment. Quand l’île fut sur le point de sombrer, l’Amour décida d’appeler à l’aide.

La Richesse passait à côté de l’Amour dans un luxueux bateau. L’Amour lui dit, « Richesse, peux-tu m’emmener? » « Non car il y a beaucoup d’argent et d’or sur mon bateau. Je n’ai pas de place pour toi. »

L’Amour décida alors de demander à l’Orgueil, qui passait aussi dans un magnifique vaisseau, « Orgueil, aide moi je t’en prie ! » « Je ne puis t’aider, Amour. Tu es tout mouillé et tu pourrais endommager mon bateau. »

Lire la suite »

Dieu et le fermier

Une histoire m’est revenue, je ne sais pas trop comment la raconter mais je vais essayer et si vous n’en comprenez pas le sens, laissez un commentaire.

Cette histoire se passe, il y a bien longtemps, dans l’histoire de l’humanité. On raconte que Dieu vivait encore sur Terre.

Un fermier travaillait toute l’année pour semer des graines de blé, récolter et transformer les graines en farine. Mais, souvent, les orages et les éclairs venaient diminuer ses récoltes.

Quand bien même, il lui en restait suffisamment, il décida d’aller trouver Dieu et lui faire part de ses observations en tant que fermier.

Lire la suite »

000webhost logo