Archive pour la catégorie »Textes«

Etre…

Je voudrais, je ne sais pas, je ne sais plus, je suis perdue. Etre, moi, je, cet égocentrisme plongé dans la mélancolie du non-être, de tout ce que je ne suis pas.

Cet être parfait, si loin, inexistant dans mon existence. Imparfait dans mon monde intérieur, différent, absent de mon histoire. Une drôle d’histoire, remplie de solitude, d’inquiétude, d’admiration pour cet être que je ne suis pas, que je ne serai pas.

J’imagine alors ma mort. Moi, encore moi, qui me déteste, m’aime parfois… Cet égoïsme, une réelle perte de la notion du chemin qui m’a conduite là,  à être nulle part justement.

Parmi d’autres, dans leurs vies, jamais la mienne. A traverser des mondes, explorer des univers clos, les voir se croiser, se fondre parfois pour continuer leur chemin. Et moi, dans tout ça, ailleurs, dans un monde que je partage seule, mon propre monde, vide et plein à la fois.

Lire la suite »

Sans un mot, sans un bruit

Un vieux poème que j’avais écrit il y a fort, fort longtemps…

 

Sans un mot, sans un bruit.

Je marche pendant la nuit.

Écoutant le profond silence.

Oubliant la guerre et la violence.

 

Sans un bruit, sans un mot.

Mon coeur est trop gros.

Rempli de peines et de tristesses.

Et en manque de tendresse.

 

Sans un mot, sans un bruit.

Tombe la pluie.

Le ciel couvert de nuages gris.

Et mes larmes se mélangent aux gouttes de pluie.

 

Par moment, même si ce poème a été écrit il y a bien longtemps, il revient d’actualité.

Avoir 16 ans

J’ai retrouvé un texte que j’avais écris quand je venais d’avoir 16 ans. Cela est bien loin maintenant mais ce texte souligne comment on peut croire, espérer qu’atteindre un certain âge ouvre des portes.

Mais, en fait, les portes n’existent pas. Seulement en nous, et ce monde nous fait croire pourtant qu’atteindre tel ou tel âge, c’est important.

Voilà le texte:

14 avril 1997.

C’est bête, je me dis. Avoir 16 ans, ça peut signifier beaucoup pour chaque jeune. En Amérique, un jeune de 16 ans peut vivre seul et travailler. Ah ! Si j’avais ce droit. Attendre 18 ans pour être indépendante, c’est trop. Je m’assume depuis bien longtemps. 16 ans ! Je me conduis toujours comme une petite fille de 15 ans ou 14 ans. Au fond je ne veux pas grandir. Je veux rester une petite fille et être indépendante de moi-même. Je voudrais garder cette franchise, cette innocence qui m’était si familière. A 14 ans, je me disais qu’à 16 ans je travaillerai pour avoir du fric.

Lire la suite »

De l’autre côté

Par moment, j’ai envie que tout le monde se tienne la main, que tous les humains se disent qu’ils ne sont plus jamais seuls. Je voudrais croire que ce monde se transformera en un plan utopique où la lumière qui en jaillira fera revenir tous ceux que l’on aime.

Ce serait un beau monde, un monde d’harmonie et d’amour… un lieu où l’enfer n’existe pas mais est-ce qu’il y aura toujours ce libre-arbitre actuel ?

Rien n’est parfait, c’est la constance de ce monde.  Je me suis replongée dans mes souvenirs, dans le cocon éclaté familiale en y cherchant une énergie que j’avais déjà connu. Puis, j’y ai vu mon esprit fermé, rongé par la souffrance et la rancœur. D’un coup, j’ai compris que tout cela m’empêchait de voir le présent.

Et puis, un pressentiment quand je l’ai vue. Est-ce que je me trompe ? Est-ce que je délire ? Pourquoi me demande-t-elle pardon aujourd’hui ? Est-ce qu’elle a compris qu’elle a fait ce qu’elle a pu, avec ce qu’elle avait, avec ses propres souffrances ?

Quelque chose qui n’était pas vraiment uni et pourtant, duquel je suis née.

Lire la suite »

Une autre vue

Si vous arrivez à comprendre ce poème…

J’ai fermé les yeux et j’ai vu un autre monde

Ils diront que je suis folle, je le sais

Je perçois des choses et parle avec des êtres

Qui, eux, aussi sont effrayés de me voir

Autant que moi qui les vois

Mais personne ne me croit

Lire la suite »

Les citations de Petite Najia

Voilà, j’aime copier des citations connues ou pas sur mon mur Facebook, mais j’aime aussi (quand l’inspiration est là) en composer moi-même.

Lire la suite »

www.000webhost.com